fbpx
info@itstacks.net

Tout ce que vous devez savoir sur le Cloud Computing

cloud computing

De plus en plus utilisé par les entreprises de toutes les industries, le Cloud Computing est la nouvelle forme de stockage de données du 21ème siècle. Cependant, il se décline en de nombreuses variantes, et il n’est pas toujours facile de choisir l’offre qui convient le mieux à son activité. Pour mieux comprendre le phénomène Cloud Computing, voici une définition complète de ce terme.

 

Définition du Cloud Computing

 

Véritable révolution numérique, le cloud computing est une technologie qui permet d’accéder à distance par le biais d’internet à des ressources informatiques. Ces ressources relèvent de l’infrastructure tels que : les serveurs, les stockages et réseaux ; il s’agit ainsi d’une offre de IaaS pour « Infrastructures as a Services », ou des logiciels appelés SaaS, pour « Software as a Service ».

Cette nouvelle manière de consommer l’informatique entraîne un changement de modèle économique : les ressources sont louées et la facturation lissée sous forme d’abonnement. Elle mène également à l’augmentation du nombre de datacenters.

Si le cloud public définit des infrastructures élastiques mises à disposition par un prestataire extérieur à l’entreprise, le cloud privé évoque de son côté une logique de consommation des ressources internes à la demande. Le cloud hybride, enfin, est un modèle qui regroupe les deux types de cloud précédemment cités en une entité qui mêle avantages et limites des deux architectures.

Sur ce même terrain, on voit le multicloud se développer de plus en plus, permettant aux entreprises de jongler entre les services de plusieurs fournisseurs, et posant le problème de l’interopérabilité des fournisseurs.

 

Quand parler du Cloud Computing

 

Le Cloud Computing est un terme général employé pour désigner la livraison de ressources et de services à la demande par internet. Ce terme désigne le stockage et l’accès aux données par l’intermédiaire d’internet plutôt que par le disque dur d’un ordinateur. Il s’oppose ainsi à la notion de stockage local, consistant à entreposer des données ou à lancer des programmes depuis le disque dur. La notion de Cloud ne doit pas non plus être confondue avec celle du Network Attached Storage (NAS), utilisée par beaucoup d’entreprises via un serveur en résidence. Ces réseaux locaux n’entrent pas dans la définition du Cloud. Cependant, certains NAS permettent d’accéder aux données à distance depuis Internet.

De manière générale, on parle de Cloud Computing lorsqu’il est possible d’accéder à des données ou à des programmes depuis internet, ou tout du moins lorsque ces données sont synchronisées avec d’autres informations sur internet. Il suffit donc pour y accéder de bénéficier d’une connexion internet.

L’image du Cloud est utilisée de façon métaphorique pour désigner internet. La comparaison date de l’époque à laquelle on représentait les infrastructures gigantesques des fermes de serveurs internet sous la forme d’un grand nuage blanc, acceptant les connexions et distribuant des informations tout en flottant.

Cette technologie permet aux entreprises d’acheter des ressources informatiques sous la forme de service, de la même manière que l’on consomme de l’électricité, au lieu d’avoir à construire et entretenir des infrastructures informatiques en interne.

 

Les avantages du Cloud Computing

 

Le Cloud Computing offre plusieurs avantages et bénéfices pour les utilisateurs professionnels et les utilisateurs finaux. Les trois principaux avantages sont l’approvisionnement en libre-service, l’élasticité, et le paiement à l’utilisation. L’approvisionnement en libre-service permet aux utilisateurs finaux d’accéder à n’importe quelle ressource informatique à la demande. L’élasticité offre l’opportunité d’augmenter ou de réduire la consommation de ressources en fonction des besoins de l’entreprise. Enfin, le paiement à l’utilisation autorise les firmes à ne payer que pour les ressources consommées.

Pour de nombreuses personnes, le stockage local utilisé pendant les dernières décennies demeure aujourd’hui supérieur au Cloud Computing. Ces personnes considèrent qu’un disque dur permet de garder les données et les programmes physiquement proches, autorisant un accès rapide et simplifié pour les utilisateurs de l’ordinateur ou du réseau local.

 

Les avantages du Cloud Computing en entreprise

Le Cloud Computing d’entreprise est un cas spécial d’utilisation du Cloud Computing permettant aux entreprises de bénéficier d’avantages compétitifs de stockage afin de réduire leurs coûts et d’accélérer l’innovation en améliorant la collaboration avec les partenaires et les clients. Plus précisément, le Cloud Computing apporte trois avantages majeurs aux entreprises parmi lesquels :

  • Les coûts des Data Centers et des services informatiques peuvent être réduits et établis de manière proportionnelle à l’utilisation. Selon la quantité d’usage, les coûts seront plus ou moins élevés grâce à l’élasticité rapide.
  • Les dépenses et les prises de risques pour l’innovation peuvent être considérablement réduites grâce au Cloud Computing. Ainsi, les entreprises peuvent prendre des paris plus risqués et tester davantage de nouvelles idées. Les nouveaux projets peuvent être soutenus directement s’ils prennent de l’envergure, ou abandonnés s’ils échouent. La scabilité et l’élasticité offre aux entreprises des possibilités inédites pour essayer de nouvelles idées d’activités et pour les développer si elles s’avèrent pertinentes.
  • Aujourd’hui, les chaînes de valeur des entreprises sont composées d’environ 20 entreprises. Le Cloud Computing permet à une entreprise de collaborer d’une nouvelle manière avec ses partenaires commerciaux. Or, la collaboration est la clé vers l’obtention d’avantages compétitifs au sein de la chaîne de valeur. En développant des espaces de travail partagés au sein des Community Clouds, les employés d’entreprises multiples peuvent travailler ensemble au sein d’un réseau d’entreprise virtuel comme s’ils travaillaient pour une seule et même compagnie. Ils participent tous au sein du même système de création de valeur, et partagent leurs ressources de communication, d’information et d’informatique.

 

Cloud computing : pourquoi passer par une formation ?

 

Le secteur du cloud computing connaît donc une croissance soutenue, la demande pour une main-d’œuvre qualifiée augmentant par conséquent. Il est aujourd’hui possible de se former en ligne.

Le fait de pouvoir prouver ses compétences par un certificat permet de s’assurer un revenu plus élevé. De plus, il s’agit d’un domaine sans cesse en évolution, et les formations suivent ces tendances. Ainsi, un candidat ayant reçu une formation en Cloud Computing aura plus de chances de trouver rapidement du travail puisqu’il sera au fait des dernières technologies utilisées dans l’industrie.

Ceux qui souhaitent évoluer vers une position mieux rémunérée pourront se spécialiser dans un domaine précis via une formation dédiée. Si en général l’apprentissage entre toujours en compte dans l’évolution d’une carrière, c’est d’autant plus le cas pour les métiers du cloud computing.

 

Vous souhaitez être accompagné ou conseillé pour le développement de votre projet informatique? N’hésitez pas à contacter nos experts en développement de cloud computing qui répondront à toutes vos questions et vous accompagneront pour la réalisation de votre projet dans les meilleures conditions. 

0 Comments