fbpx
info@itstacks.net

Cyber sécurité : les 10 attaques qui menacent les entreprises

cybersécurité 10 attaques menaçants les entreprises

Qu’est-ce que la cyber sécurité ?

 

La cyber sécurité n’a jamais été une simple formalité. Face à l’évolution quotidienne des attaques et à l’inventivité croissante des pirates, il est primordial d’avoir un plan précis et d’identifier les éléments clés de votre cyber sécurité.

De fait, année après année, les dépenses mondiales en cyber sécurité ne cessent d’augmenter, elles dépassent désormais la barre des 101 milliards. Les entreprises commencent à comprendre que, d’un côté, les malwares sont facilement accessibles à quiconque se sentira des velléités de cyber pirate et que, de l’autre, le foisonnement de fournisseurs et solutions de sécurité n’a que peu d’efficacité face aux attaques. Or, la cyber sécurité requiert une attention et un engagement de tous les instants.

La cyber sécurité protège les données et l’intégrité des ressources informatiques connectées ou installées sur un réseau d’entreprise. Elle a pour mission de défendre ces ressources contre tous les pirates, et ce tout au long du cycle d’attaque.

Les chaînes d’attaque, les vulnérabilités zero-day, les ransomwares, l’accoutumance aux alertes et les contraintes budgétaires ne représentent qu’une infime partie des défis qui attendent les professionnels de la cyber sécurité. Pour faire front, les experts doivent mieux maîtriser ces sujets et toutes les thématiques et disciplines associées.

 

Dix types d’attaques informatiques courantes

 

Face à la cyber criminalité en forte hausse, nombreuses PME sont aujourd’hui confrontées aux mêmes menaces que les grands groupes régulièrement victimes d’espionnage, d’attaques informatiques ou de cyber-fraudes. On parle de vols de données, de logiciels de rançonnage qui cryptent les données puis les décryptent après versement d’une rançon, d’arnaque au président…

Les risques en cas de défaillance ou de piratage du système d’information sont donc majeurs et accentués par la numérisation de l’activité. S’il est très compliqué de se prémunir contre les cyberattaques il est déjà utile de savoir les identifier et de mettre en place de bonnes pratiques dans l’entreprise. Voici dix types de menaces ou d’attaques informatiques susceptibles d’impacter le système d’information de votre entreprise.

 

Applications web ou mobiles

Quand elles ne sont pas hébergées par l’entreprise, elles peuvent être corrompues à la source. Il est conseillé d’interroger les fournisseurs de services digitaux sur leurs mesures de sécurité et de s’assurer qu’ils contrôlent régulièrement le codage de leurs applications.

 

Le phishing ou hameçonnage

Il vise à collecter les informations confidentielles (personnelles, bancaires, mots de passe de l’entreprise) en se faisant passer pour un tiers de confiance. Les hackers envoient de faux SMS ou emails qui contiennent des formulaires d’information au nom d’une entité, institution ou partenaire reconnu.

On parle d’arnaque au président quand le pirate se fait passer pour le dirigeant d’une entreprise et réclame par exemple les données comptables au service administratif. Le conseil simple : ne remplissez jamais un formulaire par email et contactez l’émetteur pour vérifier la validité du message.

 

Le Ransomware ou logiciel de rançonnage

A la mode, il est utilisé pour crypter et bloquer l’accès au système informatique de l’entreprise. Les pirates prennent le contrôle à distance du système et réclament une rançon pour le déverrouiller par exemple. Selon l’entreprise de télécommunication Palo Alto Networks, le montant moyen des rançons payées par les entreprises a presque triplé en 2020 (96 832 € en 2019 contre 262 761 € en 2020).

 

Source interne à l’entreprise

Ce n’est pas une cyberattaque directe mais la menace peut parfois provenir d’anciens employés, sous-traitants, intérimaires ou même clients qui, par malveillance ou négligence, divulguent des mots de passe ou des process informatiques. Outre la formation des personnels à la sécurité informatique, il existe des outils de protection contre les malwares, de contrôle des accès et de surveillance des flux réseau qui permettent de limiter les risques et de détecter les failles.

 

Piratage d’objet connecté

Il peut aboutir à des situations de car-jacking (piraterie routière) des véhicules autonomes qui communiquent entre eux et avec les infrastructures. Un hacker qui s’infiltre dans le système d’un véhicule autonome peut prendre son contrôle à distance et détourner la voiture de son itinéraire initial. Toute l’industrie automobile se penche actuellement sur la problématique de sécurisation des communications IoT des futurs véhicules.

 

L’attaque de mot de passe

Elle vise à obtenir l’accès au compte d’un utilisateur en essayant de trouver le mot de passe utilisé pour le protéger à l’aide de clé de décryptage ou de technique de forçage. Pour se protéger de ces attaques, il est recommandé d’obliger les utilisateurs à utiliser des mots de passe complexes et à ne pas les réutiliser. Un gestionnaire de mots de passe peut aider.

 

L’attaque par déni de service (DDoS)

Elle rend inopérant le réseau internet de l’entreprise. Les pirates utilisent des ordinateurs dont ils ont pris le contrôle pour inonder de trafic les serveurs de l’entreprise et épuiser les ressources et la bande passante. Les logiciels ne sont plus en mesure de traiter le flux d’informations légitimes.

 

Les malwares ou programme malveillant

 Ce sont des logiciels espions de type virus ou vers. On les active généralement en cliquant sur un lien dangereux ou une pièce jointe à un e-mail. Une fois installé le malware peut obtenir secrètement des informations, bloquer l’accès au réseau ou même rendre le système inutilisable.

 

Attaques par espionnage

Elles se produisent lorsque les hackers s’immiscent dans une transaction à deux. Une fois que les hackers ont interrompu le trafic, ils peuvent filtrer et voler des données. Par exemple via un accès Wi-Fi public non sécurisé, les hackers peuvent s’insérer entre l’équipement d’un visiteur et le réseau et voler les données ou installer des logiciels de surveillance à l’insu de la victime.

 

Menace avancée persistante (APT)

C’est une cyberattaque prolongée et ciblée, visant plus à surveiller l’activité et à voler des données qu’à causer des dommages. La surveillance du trafic réseau entrant et sortant peut aider à empêcher les pirates d’installer des portes dérobées et d’extraire des données sensibles.

 

Vous souhaitez être accompagné ou conseillé pour le développement de votre projet informatique? N’hésitez pas à contacter nos experts en cyber sécurité qui répondront à toutes vos questions et vous accompagneront pour la réalisation de votre projet dans les meilleures conditions. 

0 Comments